Laine, cachemire, angora, mohair... La maille est une matière fragile qui doit être bien entretenue pour conserver toute sa douceur et son esthétique. Retour sur les bonnes habitudes pour faire durer votre pull préféré le plus longtemps possible.

MAILLE FRAGILE

On a tous connu cette frustration lorsqu'après l'achat d'une maille, celle-ci se ternit, bouloche, perd sa tenue et son éclat et que vient le moment tant redouté de la laver. Parce qu'il est bien connu que la maille est fragile et que le moindre faux pas peut lui être fatal et finir dans l'armoire poupée de votre enfant... gloups.
En effet, si les mailles ont toute leur superbe en sortant du magasin, il n'est pas si simple de conserver leur qualité et leur tenue dans le temps. Alors, pour vous aider, on vous donner quelques bonnes pratiques pour leur durabilité.


ENTRETENIR LA MAILLE

ALERTE BOULOCHES
Le premier cap à passer dans la vie d'une maille, ce sont les bouloches. Si elles sont naturelles et normales, elles ne sont pas pour autant esthétiques et ont tendance à nous agacer quand elles dévalorisent notre pull préféré.
Les bouloches correspondent à un excédent de matière ; laver vos mailles contribuera donc à les réduire et plus spécialement si vous les lavez à la main. Vous pouvez également utiliser un peigne cachemire ou une brosse en nylon et étirer délicatement la matière de haut en bas pour capturer les excédents. Le rasoir anti-bouloches électrique peut aussi vous aider, mais attention à ne pas en abuser pour ne pas créer d'accrocs.
Autre astuce pour canaliser les excédents de poils sur le mohair ou l'angora : placez votre maille dans un sac plastique au congélateur pendant 1 à 2 heures.
Enfin, si les poils de votre maille se déposent sur d'autres textiles utilisez une brosse pour les nettoyer.
 
LAVER
La maille étant une matière délicate, il est recommandé de privilégier un lavage à la main à l'eau froide ou tiède (pas plus de 20°). Détachez votre vêtement en amont avec une une lessive naturelle, douce et liquide en effectuant de petits mouvements circulaires sur la tâche. Remuez ensuite votre maille avec délicatesse, pour ne pas la déformer et ne la laissez tremper que quelques minutes afin d'éviter le feutrage. De la même manière, rincez-la à l'eau claire sans la tordre.
Le lavage en machine
est possible si l'étiquette d'entretien l'indique. Vérifiez alors que votre machine à laver est équipée du programme adéquat : laine à froid, délicat et surtout choisissez un essorage très doux.
Si votre maille n'est pas tâchée, mettez la simplement à l'air libre quelques heures pour enlever les poussières / odeurs sans avoir à passer systématiquement à l'étape du lavage qui la détériore plus rapidement.

SÉCHER
Comme vous ne pouvez pas tordre / essorer trop fort la maille pour ne pas l'abimer, celle-ce sera lourde après lavage. Il est donc fortement déconseillé de l'étendre à la verticale sur un séchoir car cela la déformerait. Optez donc pour un séchage à plat à l'air libre et repliez les manches afin qu'elle ne se détendent pas. Vous pouvez également la rouler dans une serviette éponge en amont et presser légèrement pour enlever les excès d'eau.

REPASSER
Si votre maille a séchée dans de bonnes conditions, elle sera prête à être rangée et vous n'aurez pas besoin de la repasser. Si vous souhaitez néanmoins la repasser, soyez vigilant.e et repassez sur l'envers, délicatement sans écraser la maille et à l'aide d'une patemouille. 

RANGER
Vous l'avez compris, la maille s'étire facilement. Il est donc recommandé de la ranger pliée plutôt que sur cintre afin de ne pas la déformer. Et surtout ne l'enfermez pas dans une boîte ou un tiroir hermétique car elle a besoin de respirer et cela attirerait les mites !

Vous avez désormais toutes les clés pour prendre soin de votre pull fétiche et le faire durer le plus longtemps possible !


Consentement aux cookies