Pourquoi le Black Friday est contre nos valeurs

Le Black Friday est devenu un incontournable du mois de Novembre depuis quelques années. Aujourd’hui, certaines marques se mobilisent et le phénomène de « Green Friday » prend de l’ampleur, pour notre plus grand plaisir !

Le Black Friday est arrivé en France en 2013 et nous vient tout droit des États-Unis. Depuis, chaque année au mois de Novembre, de plus en plus de marques et d’enseignes proposent de fortes promotions ; si le concept est à la base limité à une journée, celle du dernier Vendredi de Novembre, cette période tend à s’étendre de plus en plus. Ce phénomène peut sembler idéal pour effectuer de bonnes affaires, mais c’est également une tentation extrême à la surconsommation et un phénomène qui nous fait totalement perdre la notion de prix et de quantité justes et raisonnés…

En effet, durant cette période, les consommateurs ont tendance à acheter compulsivement et à oublier de prendre du recul et d’analyser leurs besoins réels. Ils tombent alors dans la surconsommation et dans le piège de certaines pratiques trompeuses. En effet, il est courant de trouver parmi les offres du Black Friday de fausses promotions et des prix artificiellement gonflés pour afficher des promotions à cette occasion.

62% des Français font ainsi des achats chaque année durant le Black Friday. Les univers de la Tech et de la Mode sont les deux qui génèrent le plus de ventes durant cette période.

En 2021, il représentait 748 millions d’euros de chiffre d’affaires en France, moins cependant qu’en 2020, où il avait plafonné à 930 millions d’euros.

Avec de tels chiffres, force est de constater que Le Black Friday connaît aujourd’hui encore un grand succès auprès des consommateurs. Mais ce succès a un coût, notamment pour notre planète. Dans une société où la consommation est maître mot, le Black Friday et les ventes astronomiques qui en découlent ne font qu’accélérer ce que l’on craint le plus : le réchauffement climatique.

On sait en effet combien l’industrie textile, et particulièrement celle de la fast-fashion, pollue, de même que les nombreuses transactions et livraisons induites par ces millions d’articles vendus, dont beaucoup en ligne, durant ces quelques jours. C’est pourquoi certaines marques se mobilisent et on voit apparaitre le phénomène de « Green Friday » en opposition au Black Friday.

L’idée de ce type de mouvements : promouvoir une consommation éthique et raisonnée. Oui on peut parfois faire de bonnes affaires sans se culpabiliser et certaines personnes ont besoin de petits prix pour pouvoir (se) faire plaisir. L’idée n’est pas de remettre en question la notion de promotion au sens large, mais bien de raisonner la quantité et les besoins réels ainsi que de préférer des marques éthiques, qui font en sorte de fabriquer mieux, plutôt que les enseignes de la grande distribution qui sur-produisent et sur-stockent pour ensuite vendre à des prix dérisoires…

Chez Slöer, par exemple, nos prix doux sont motivés par le fait de rassembler les consommateurs autour de marques engagées et de modes de ventes plus responsables. Le destockage devient un moyen d’éviter le gaspillage et non un prétexte à surproduire, la pré-commande permet d’anticiper les quantités justes à produire, et la seconde main permet de donner une vie plus longue aux produits, pas d’en accumuler toujours plus…

Différents mouvements ont donc permis de sensibiliser les consommateurs à ces pratiques et contribué à diminuer l’impact néfaste du Black Friday, à l’instar, par exemple du collectif « Make Friday Green Again » instauré par la marque Fague en 2019 qui rassemblent aujourd’hui plus de 1300 marques.

Depuis la création du collectif, la marque constate un recul intéressant :

  • Le nombre de Français déclarant participer au Black Friday a baissé de 16 points en 3 ans
  • 13% des Français se déclarent opposés au Black Friday
  • Les Français déclarant prendre du plaisir à consommer et à faire de bonnes affaires est en recul de 15 points

Alors, avec quelles alternatives pouvez-vous participer à ce mouvement Green autour du Black Friday ?

Avant tout, faites preuve de bon sens et réfléchissez avant d’acheter au besoin réel de vos achats.

Préférez les petits créateurs et les commerces de proximité ;
faites-vous plaisir avec des achats uniques et utiles.

Favorisez l’économie circulaire et solidaire en triant, recyclant, donnant ou revendant ce que vous n’utilisez plus.
Trier, recycler et donner vous fera du bien, c’est libérateur et très propice au confinement. Avoir la satisfaction de savoir que vos textiles usés vont donner vie à de nouveaux produits, que vous allez aider des personnes en difficulté en leur offrant les vêtements que vous ne portez plus depuis des mois… c’est tellement plus gratifiant !

Quant à la seconde main, elle vous permettra de donner un second souffle aux objets ou vêtements que vous n’utilisez plus mais aussi de renouveler votre garde-robe ou celle de vos enfants, ainsi que leurs jouets à moindre coût.

En raisonnant ainsi, vous aurez la même satisfaction de
vous faire plaisir, tout en ayant contribuer à changer la donne de la consommation…

© 2022 sloer.co labellisé French Tech